author Publié par incwo Mon, 28 Sep 2009 16:15:00 GMT

entreprise-facile innove et présente son catalogue de 150 modèles pour vous aider dans la réalisation de votre business-plan.

Consultez le catalogue, vous y trouverez surement votre métier :

  • Agence de voyage
  • Wedding planner
  • Artisan taxi
  • Cusinier à domicile
  • Coach sportif
  • Agence d'événementiel
  • Restaurant tapas
  • Parc d'accrobranche..
Chaque modèle est au prix de lancement de 15 euros seulement.

Une fois acheté, le modèle est déposé dans l'application en ligne, et vous pouvez consulter les tableaux financiers, chaque ligne étant accompagnée d'une bulle d'aide et d'exemples. Quel meilleur moyen pour comprendre le vocabulaire financier et le mécanisme du business-plan ?

  • Les tableaux financiers auxquels vous avez accès sont ceux que demandent vos interlocuteurs (banquiers, investisseurs), ils comprennent:
  • Les revenus
  • Les dépenses
  • Les investissements
  • Les soldes intermédiaires de gestion
  • Le compte de résultat, etc.

Voici un exemple de tableau, et des bulles d'aide à cliquer :



C'est une excellente façon d'apprendre à réaliser votre propre business-plan en toute autonomie.

Vous pouvez bien sur exporter vos modèles en PDF pour les imprimer et travailler dessus sur papier.

Rendez-vous sur notre site pour en savoir plus !


author Publié par incwo Tue, 15 Sep 2009 11:35:00 GMT

L'ADIE vient de lancer Adie Connect, son site de micro-crédit en ligne. L'ADIE a attribué 13.000 micro-prêts en 2008 et s'attend à plus de 50% d'augmentation pour 2009. Vous êtes micro-entrepreneurs et n'avez pas accès au crédit ? En quelques clics sur Adie Connect vous découvrirez ce que peut faire l'ADIE pour vous (Le site permet notamment d'obtenir un prêt en ligne, jusqu'à 2000 euros, et si les montants sont plus importants vous serez dirigés vers une enseigne proche). Rendez-vous sur www.adieconnect.fr


author Publié par incwo Sat, 12 Sep 2009 09:36:00 GMT

Vous utilisez l'une de nos applications pour facturer (le bureau virtuel, ma-facturation, ou encore gestion-auto-entrepreneur) ? Vos clients vous demandent parfois des factures d'accompte, reprenant l'intégralité de la prestation mais avec uniquement 20 ou 30% facturés ? Vous pouvez maintenant gérer cette situation d'un simple clic :

Rendez-vous sur la liste des devis, choisissez le devis à tranformer en facture et cliquez sur "Facturer". Jusqu'à présent l'intégralité du devis était transformé en facture, désormais, vous pouvez choisir le pourcentage que vous souhaitez facturer. Si vous avez déjà facturé 60% de ce devis, le pourcentage à renseigner est pré-rempli avec le solde, soit 40%. Cliquez sur facturer, votre facture est émise. Elle reprend toutes les lignes du devis, mais précise "Accompte 40%". 

Connectez-vous sur votre compte pour tester cette nouvelle fonctionnalité !

 


author Publié par incwo Thu, 10 Sep 2009 11:37:00 GMT

Jusqu'à présent, vous pouviez tester toutes nos applications gratuitement, sauf une : mon-business-plan.com

A partir d'aujourd'hui, l'application mon-business-plan.com est également essayable gratuitement. Vous pouvez ajouter un business-plan, et tester:

  • L'édition de la partie texte (La présentation du projet et du créateur, et vos produits et vos clients), et
  • L'édition des tableaux financier (Revenus, et Investissements)

Si vous avez déjà une application business-plan, connectez-vous, et cliquez sur "Tester l'application".

Si vous avez déjà un compte entreprise-facile, connectez-vous, et cliquez sur "Ajouter une nouvelle application", puis choisissez une application de type "business-plan". 

Si vous n'avez pas encore votre compte entreprise-facile, ouvrez votre compte gratuit sur www.mon-business-plan.com.

 


author Publié par incwo Sat, 05 Sep 2009 19:20:00 GMT

Vous pouvez désormais préparer vos déclarations CA3 et CA12 à l'aide de votre bureau virtuel. Indiquez dans "Configuration/Données de l'entreprise" si vous êtes en TVA à la facturation ou aux encaissements. Puis rendez-vous dans "Gestion/Bilan TVA", vous y retrouverez le tableau suivant:

 

Sur ce tableau, votre base d'encaissement ou de facturation avec TVA, la somme de la tva collectée, vos décaissements et la TVA récupérable payée, puis le bilan, mensuel et trimestriel. Vert : c'est à payer, rouge, c'est du crédit de TVA. 

Sur chaque dépense vous pouvez maintenant cocher une case au cas où la TVA n'est pas récupérable. Elle n'apparaitra alors pas dans ce tableau. 

Toutes vos remarques sont bienvenues pour rendre ce bilan encore plus utile, pour gagner encore plus de temps en l'utilisant !

Connectez-vous maintenant sur votre compte


author Publié par incwo Wed, 02 Sep 2009 14:16:00 GMT

Aujourd'hui, nous interviewons Alain Laidet, directeur général d'E-business Events, qui nous présente le salon E-Commerce Paris, qui démarre le 29 septembre.  

Bonjour Alain, pouvez-vous nous présenter cette nouvelle édition du salon E-Commerce Paris ? Quels seront les temps forts  ?

Pendant trois jours, 450 exposants et autant de conférenciers viendront présenter leurs offres et exposer leur savoir-faire. Pour simplifier la visite, nous avons créé trois zones différentes : technos et services e-commerce, digital marketing et logistique. Pour aller encore plus loin dans cette voie, nous allons proposer aux visiteurs 16 parcours thématiques qui les aideront à « naviguer » dans ce contenu.. Enfin, nous allons cette année encore distinguer des trophées, les E-Commerce Awards, qui distingueront les innovations les plus originales pour le e-commerce.

Quelles sont les tendances et nouveautés du e-commerce mises en avant cette année ?

Nous avons souhaité mettre en avant cette année la logistique. C'est un sujet que les créateurs de sites laissent trop souvent de côté. Pourtant c'est un maillon essentiel de d'e-commerce : pas d'e-commerce sans logistique. La logistique est un vrai métier, et il ne s'improvise pas passé un certain volume, atteint plus rapidement qu'on ne le pense.

Pourquoi un entrepreneur, une TPE, un créateur a t-il intérêt à venir sur E-Commerce Paris ?

Parce qu'il y trouvera à peu près tout ce qu'il peut espérer apprendre pour monter sa boutique (à part, bien sûr, l'idée de base), de l'hébergement à la logistique, en passant par le e-marketing et bien évidemment les boutiques elles-mêmes. Mais E-Commerce Paris n'est pas seulement un hall d'exposition : c'est dans les conférences qu'il pourra apprendre de l'expérience d'autres e-marchands qui, comme lui, se sont lancés un jour dans la vente en ligne.

Quelles informations pratiques trouveront les entrepreneurs ou créateurs, qui souhaitent créer une boutique en ligne ?

En trois jours, il pourra faire le tour de tous les sujets importants et annexes touchant au E-Commerce. C'est l'occasion pour lui de venir voir la quasi-totalité des acteurs de ce marché, et surtout d'interroger directement ses pairs, lors des conférences. E-Commerce Paris rassemblera plusieurs millénaires d'expérience professionnelle cumulée sur la vente en ligne, c'est une occasion à ne pas rater.

Et si on ne crée pas sa boutique en ligne, mais un simple site, quels bénéfices tirer de E-Commerce Paris ?

Difficile d'avoir un site visible sans faire appel à quelques recettes e-marketing employées tous les jours par des marchands : si cela fonctionne pour un site marchand, cela fonctionnera tout aussi bien pour un site-vitrine. Un  site-vitrine est juste une boutique dépourvue du module de transaction : tout ce qui est valable pour celui-ci l'est pour un site non-marchand.

Quelles sont les facteurs clés de succès et les erreurs à ne pas commettre quand on se lance dans le e-commerce ?

Rien qui diffère fondamentalement du lancement d'une boutique physique : étudier son marché, la concurrence, bien étudier les textes juridiques, choisir soigneusement ses prestataires, échafauder une stratégie de développement en fonction de ses moyens initiaux.

Quels conseils donneriez-vous à un créateur qui souhaite lancer son activité ?

A part venir sur le salon ? Tirer parti des innombrables retours d'expériences disponibles en ligne : Internet est un gigantesque réservoir de savoir-faire à la disposition de tout un chacun, et il serait dommage de passer à côté d'une telle richesse.


Visitez le salon E-Commerce Paris les 29, 30 septembre et 1er octobre 2009, à Paris Porte de Versailles.

Programme complet, renseignements et inscription : www.ecommerceparis.com


author Publié par incwo Wed, 02 Sep 2009 08:38:00 GMT

Bonjour Dominique, vous êtes passionné par la création et l'animation de communautés. Vous êtes le créateur de managerunecommunaute.com. Pouvez-vous nous présenter votre parcours et ce qui vous a amené aux communautés ?

En fait, mon intérêt pour les communautés s'inscrit dans un long processus, qui a débuté par le journalisme, un métier que j'ai exercé pendant quelques années. Certes, dans le journalisme, on parle plus d'audience que de communauté, mais comme le disait un spécialiste américain des réseaux sociaux : la différence entre audience et communauté est la façon dont on dispose les chaises dans la salle. Si elles font face à la scène, on parle d'audience. Si les chaises sont disposées les unes face aux autres, on se trouve alors en présence d'une communauté. Et moi, en tant que journaliste, j'étais très intéressé par l'aspect communautaire.

J'ai donc crée une société spécialisée dans l'organisation de talk-show interactifs, puis étudié l'e-learning, passé quelques années à l'étranger avant de revenir en France et de vivre de la création et l'animation de communauté. Aujourd'hui, je propose mes services à des start-ups, des PME et de grandes entreprises qui souhaitent créer des communautés durables.     

Vous accompagnez également des freelances dans leur développement. Parlez-nous de la façon dont vous travaillez avec eux. Y a t'il un lien avec les communautés ?

J'anime quotidiennement le blog du freelance, où j'aide les indépendants, freelances et auto-entrepreneur à vivre à fond leur indépendance. Cela passe par des conseils, le partage d'idées et d'expériences, ainsi que de vraies rencontres pour les aider à se positionner et à bien se vendre.

Je co-organise également, une fois par mois à La Cantine, le Café des Freelances, une soirée de networking pour les freelances. Une soirée où ils se rencontrent, échangent et font du business ensemble. Je les aide ainsi à créer de la valeur, à travers des associations de compétences et en travaillant sur des projets communs. 

Vous organisez prochainement un nouveau "Café des Community Managers", et lors de cette rencontre, il y aura du temps réservé pour une dégustation de chocolat. Pourquoi introduire des éléments inhabituels dans vos événements ?

J'aime bien l'idée de mixer des choses qui n'ont rien à faire ensemble – ici le community management et le chocolat. Mon idée est d'offrir des opportunités de s'enrichir humainement : vous venez rencontrer et échanger avec d'autres confrères et, en ressortant de cette soirée, vous avez AUSSI goûté du chocolat africain et êtes incollable sur sa culture. Conclusion : on est plus riche, on a acquis des connaissances, on a fait travailler nos sens. Ce sont des expériences intéressantes car elles élargissent nos perspectives. Et qui sait, cela donnera peut-être l'idée à un spécialiste communautaire de lancer une communauté autour du chocolat !


author Publié par incwo Thu, 27 Aug 2009 14:38:00 GMT

couverture

Interview d'Olivier Masselis, co-auteur du livre le Triomphe de la Cigale, sur l'auto-entrepreneur et la nouvelle forme d'entreprenariat fortement liée à internet : 

Le Triomphe de la Cigale est un livre hors-genre, qu'apporte t'il aux lecteurs ?

Le livre révèle comment tout le monde peut gagner plus d'argent aujourd'hui grâce à Internet. Si la Cigale de la fable avait vécu à notre époque elle n'aurait pas eu de soucis à se faire et aurait pu continuer à vivre sa vie de bohème tout en générant des revenus en lançant une activité en ligne à temps partiel.

Pouvez vous donner des exemples concrets de ce qu'un lecteur peut découvrir dans le livre ?

Dans la première partie du Triomphe de la Cigale, 20 français qui génèrent des revenus complémentaires depuis chez eux racontent leur histoire et vous expliquent leur méthodes. Par exemple:
- Sylvaine, amateur de photos, génère 350 euros par mois en vendant ses meilleures prises sur Internet.
- Capucine, 20 ans et passionnée de mode sort un blog de beauté en parallèle de ses études. Elle gagne plus de 1000 euros par mois et influence aujourd'hui les magazine comme "Elle".
- Elliot, loue son appareil photo, ses rollers et sa WII toutes les semaines et empoche 400 euros pour quelques minutes de travail.
- Christophe, ancien technicien de maintenance, doué pour le dessin, il créé des logos et parviens à en vivre en ne travaillant que 5h par jour depuis chez lui...
- Geoffroy à l'aise avec l'informatique, s'est simplement inscrit sur une plateforme et donne des conseils par téléphone, il arrondie largement ses fins de mois grâce à cette activité.
- Cédric, a ouvert une boutique de livres en ligne en parallèle de son travail de banquier, il génère 200 000 euros de CA pour sa 3ème année.

Ils sont étudiants, salariés, chercheurs d'emploi, retraités, femme au foyer ...leurs exemples réels illustrent véritablement la promesse du livre: aujourd'hui n'importe qui peut gagner plus, depuis chez soi, sans investissement important ni en temps ni en argent et très souvent grâce à ses centres d'intérêts. Cela paraît trop beau pour être vrai, mais c'est une réalité, ces exemples en sont la preuve, aujourd'hui seuls les plus malins en profitent, ce livre veut montrer à tous qu'il est possible de devenir auto entrepreneur et surtout leur expliquer comment réussir.

La première partie est un recueil d'interview, que racontent les 150 autres pages du livre ?

La seconde partie du livre est une analyse des différents modèles d'activités et révèle les schémas à respecter et les pièges à éviter, c'est une sorte de guide pratique pour ne pas se planter. Par exemple saviez-vous qu'en vendant un produit d'une valeur de 50 euros avec mois de 80% de marge vous ne pouvez pas acheter de publicité rentable sur Internet ? Ce guide vous permet aussi de choisir une activité qui correspond à votre mode de vie, certaines d'entre elles comme les prestations de service ou les création artistiques demandent d'y consacrer régulièrement du temps, d'autres activités demandent beaucoup de temps au départ puis beaucoup moins: la vente de photos en ligne, le lancement d'un site marchand...

La troisième partie du livre vous dévoile les secrets d'un entrepreneur du web. Comment créer gratuitement un site de e-commerce en 10 minutes ? Comment choisir le meilleur nom pour son produit ou pour son site ? Comment espionner la concurrence ? Comment générer sa première vente dans la journée ? Comment faire sa publicité sur Facebook ? etc ... en tout plus de 100 pages de conseils pratiques, nous récapitulons également la plupart des sites qui vous permettront de générer des revenus sur Internet. A vous de choisir celui qui vous correspond le mieux.

En résumé, le Triomphe de la Cigale explique comment gagner un peu mais à coup sur et sans trop d'efforts ?

Le Triomphe de la Cigale traite d'une forme d'entrepreneuriat nouvelle en France, rendue populaire par le statut d'auto-entrepreneur, sur lequel nous revenons en 4 ème partie.Cela peut bien évidemment, comme on le voit dans de nombreux exemples, déboucher sur la création d'une véritable entreprise à temps plein. Le livre dévoile des idées et des méthodes qui permettent de se lancer sans risque et de générer des revenus en y consacrant peu de temps. La dernière partie du livre propose d'ailleurs aux lecteurs de faire ce premier pas immédiatement en leur permettant de devenir partenaire commercial du Triomphe de la Cigale, l'idée est simple, si le livre vous a plu vous pouvez faire profiter vos proches d'un code de réduction de 15% qui dans le même temps vous permettra d'empocher une commission.

Achetez le Triomphe de la Cigale en livre papier ou en PDF sur www.triomphedelacigale.com


author Publié par incwo Wed, 26 Aug 2009 20:38:00 GMT

Désormais, vous pouvez associer votre compte communauté-des-entrepreneurs à votre compte Facebook.

Ainsi, lorsque vous publiez sur la communauté (questions, réponses, petites annonces, actualités), un message est envoyé sur votre profil.

Voici à quoi cela ressemble : 

Ainsi, vos publications sont visibles aux membres de la communauté, et par vos amis Facebook également, en un seul clic ! C'est plus de visibilité pour vous et plus de chances de trouver des réponses ou des contacts.

Rendez-vous sur la communauté pour savoir comment activer cette nouvelle fonctionnalité


author Publié par incwo Sat, 15 Aug 2009 17:44:00 GMT

Vous avez très certainement un compte FaceBook, alors connectez vous sur la page communaute-des-entrepreneurs sur FaceBook, et devenez fan ! 

Comment faire ?

Depuis votre navigateur, en cliquant sur http://www.facebook.com/pages/Communaute-des-Entrepreneurs/106335208023 

Ou bien, depuis la communauté, sur http://www.communaute-des-entrepreneurs.com, connecté à votre compte, en cliquant sur "Devenir Fan sur FaceBook".  


author Publié par incwo Sat, 15 Aug 2009 16:13:00 GMT

Préparons ensemble une rentrée plus efficace : plus de temps passé sur le travail productif et moins sur l'administratif ! Nous venons de mettre en ligne sur le bureau virtuel deux nouvelles fonctions qui vont tout à fait dans ce sens : la refacturation rapide des notes de frais et des feuilles de temps

Vous faites des frais pour le compte d'un client ? Marquez-les "a refacturer". Vous pourrez ensuite les facturer en deux minutes : choisissez les frais à refacturer, votre éventuel taux de marge, et la facture est créée. 

Vous passez du temps sur des projets facturés à l'heure ou à la journée ? De la même façon, marquez-les "a facturer", ensuite vous les choisirez et préciserez le taux de facturation par heure ou par jour. La facture sera prête en deux minutes. 

Ces deux accélérateurs sont en stade "beta", n'hésitez pas à nous faire part de vos idées d'amélioration !


author Publié par incwo Wed, 12 Aug 2009 18:14:00 GMT

Equipes de startup : pourquoi la compétence n'a pas d'importance sans confiance

J'ai pensé un peu cette dernière semaine aux équipes de startup et ce qui les fait travailler (ou non). La plupart des personnes qui participent aux startups sont prêtes à accorder que le recrutement de la meilleure équipe possible est essentiel pour le succès. Ce qui fait que les experts des startups disent des affirmations telles que "trouvez les meilleures personnes possible". Loin de moi la pensée de débattre sur ce type de conseil sage. Vous devriez trouver les meilleurs personnes possibles pour votre équipe de startup. A cet égard, ne voudrions-nous pas recruter les meilleures personnes possibles ?

Cependant, l'expression "les meilleures personnes possibles" est un peu trop vague à mon goût. La question est, qu'est-ce qui rend un membre d'une équipe le meilleur ? Sont-ils les plus intelligents ? Ceux qui ont le plus d'expérience ? Ceux qui ont l'ensemble de compétences le plus vaste pour un rôle donné ? Ceux qui ont le plus d'expertise dans le domaine ? Aux fins de cette discussion, je vais "fusionner" toutes les qualités qui rendent un certain individu vraiment, vraiment bon dans la notion de "Compétence". Vous pouvez prendre la liberté de faire de la compétence une fonction de tout attribut (intelligence, expérience, aptitudes, etc.) selon votre goût.

Donc,

compétence = à quel point la personne peut bien faire le travail

Maintenant, cet article ne parle pas vraiment de compétence. Il parle d'un concept plutôt orthogonal que je vais nommer Confiance (ou foi). Par confiance, je ne veux pas dire combien de confiance ils (les candidats) ont. Je pense plutôt à quel point le reste de l'équipe pense qu'une personne a la compétence requise.

Confiance = à quel point les gens font confiance dans la compétence d'une personne

Mon argument est le suivant : Les meilleures personnes à recruter dans une startup sont celles qui ont la combinaison idéale de compétence (peuvent faire le travail) et confiance (confiance de la part des autres qu'ils feront le travail). Même avec plein et plein de compétences, s'il y a une confiance moyenne ou basse, l'individu sera critiqué, la confiance ébranlée et finalement il sera tout simplement inefficace. Même s'ils avaient plein de bonnes décisions, cela ne va vraiment pas être important, car ils ne pourront pas en prendre tellement, et celles qu'ils prendront pourraient ne pas "coller". Malheureusement, ce type de dysfonctionnement d'équipe pourrait ne pas vous sauter aux yeux de suite, il apparaît lorsque vous ne regardez pas. Tout le monde a les meilleures intentions. Un exemple rapide (complètement fictif) : "Billy est un mec super en design web et expérience utilisateur... et il a proposé ce design simplifié à la place du site internet de 25.000$ qu'on a créé l'année passée. Bien sûr, il participe à toutes les conférences et réunions, mais attire-t-il vraiment ce type de gens à venir sur notre site, non seulement des clients ?

Donc, vous vous demandez, pourquoi les gens décideraient d'engager des personnes dans lesquelles ils n'avaient même pas confiance ? N'est-ce pas bête ?A quoi bon en parler ? Je répondrais deux choses : D'abord, la confiance n'est pas un concept binaire. C'est un concept analogue. Il y a des degrés de confiance. Ensuite, la confiance peut être au début vraiment élevée, mais peut être perdue au fur et à mesure que le temps passe.

Maintenant qu'on a quelques références ci-dessus, voici quelques idées sur la compétence et la confiance lorsqu'il s'agit d'équipes de startup :

Compétence vs. Confiance

1. Comment avons-nous trouvé cette personne ? Certaines sources de recommandation offrent plus de confiance que d'autres. Votre co-fondateur a fait amener cette personne ? Est-elle votre nièce, du côté de votre père ?

2.Qui a le plus de confiance en elles ? Est-ce la personne qui les a présentées ? Quelqu'un qui travaillera avec elles ? L'un de vos investisseurs ? L'un de vos conseillers ?

3. Quelle importance à la confiance pour ce rôle ? Il y a certaines parties de votre startup où les gens doivent faire preuve d'un certain degré de discretion. Par exemple, sans tenir compte de l'intelligence et de la passion des fondateurs, si vous engagez un designer d'expérience utilisateur professionnel, vous devez le laisser faire son truc. Les débats sont bons, mais la personne qui est la plus qualifiée à prendre une décision devrait prendre la décision.

4. Qui dans l'équipe perd le plus si elles n'y arrivent pas ? Oui, je sais, tout le monde perd lorsque vous perdez un membre de l'équipe. Mais, qui est le plus affecté ?

5. L'érosion de la confiance, est-elle justifiée ? Est-il possible qu'une mauvaise décision d'engagement eût été faite ? Les gens, ont-ils attendu un degré de compétence qui n'a pas été prouvé ?

Quelques questions difficiles (mais importantes)

Quelques conseils de fin : Lors du recrutement de membres dans l'équipe, assurez-vous qu'une personne de l'équipe pariera sur la personne lorsque la situation est instable. Vous avez besoin d'un membre de confiance (comme l'un des cofondateurs) pour vous aider à évaluer de façon objective les problèmes d'érosion de la confiance - et aider à la restaurer si besoin. Sinon, la situation s'empire et personne n'en sort gagnant.

 

L’article qui précède est la traduction de l’article «Startup Teams: Why Capability Doesn't Matter Without Trust» de Dharmesh Shah. La traduction et la publication sont autorisées par l’auteur: retrouvez régulièrement sur notre blog les articles de Dharmesh Shah sur onstartups.com

Dharmesh Shah est diplômé dans un premier temps de l’université de l’Alabama en informatique, et d’un Master Spécialisé du MIT, en innovation et leadership. Passionné de programmation et d’entreprenariat, il a par ailleurs créé plusieurs sociétés, dont la dernière, Hubspot, permet de créer et d’optimiser un site internet et son marketing. Vous retrouverez ici une sélection d'articles de son site d’actualité de l’entreprenariat high-tech.


author Publié par incwo Thu, 30 Jul 2009 14:28:00 GMT

A l'occasion d'un partenariat conclu avec l'APCE, nous avons ajouté une rubrique dans la communauté, la rubrique Guides.

Vous retrouverez dans cette rubrique divers guides, à commencer par les 10 étapes de la création d'entreprise de l'APCE. Nous ne pouvons que vous recommander la lecture de ce guide très pertinent. Vous y trouverez des conseils sur le choix de votre idée, sur votre projet personnel, le statut juridique, les aides à la création, et sur les étapes pratiques du démarrage.


author Publié par incwo Wed, 22 Jul 2009 16:50:00 GMT

Notre site communautaire gratuit, la communauté des entrepreneurs, évolue. Tout d'abord dans sa forme, puis dans les services qu'elle vous rend.

Pour mémoire, sur la communauté, vous posez vos questions, aidez des entrepreneurs, postez vos petites annonces, présentez votre société, consultez les salons et formations dans votre région. 

Dans les semaines et mois qui viennent la communauté changera, alors profitez-en, faites-nous part de vos remarques et de vos souhaits !


author Publié par incwo Thu, 16 Jul 2009 20:00:00 GMT

Les RP d'une startup : Astuces pour faire de la publicité sans faire appel à un professionnel en Relations Presse

J'ai trouvé un article magnifique aujourd'hui écrit par Jason Calacanis concernant les RP pour les startups. Jason Calacanis est le fondateur et PDG de Mahalo, mais vous le connaissez peut-être mieux en tant que le mec qui se cache derrière la société Weblogs. En tout cas, il est accompli et connaît quelques trucs sur la visibilité d'une startup.

Je me suis toujours considéré différent par rapport à Jason (remarque : Je ne l'ai jamais rencontré en vrai). Il semble être l'extraverti classique capable de "s'afficher" pour sa startup. Bien que je ne pense pas manquer de passion, je n'ai quand même pas le courage qu'il a.

En tout cas, si vous êtes impliqué dans une startup (surtout si vous êtes financés par du capital de risque), l'article mérite d'être lu. Cependant, l'article original contient plus de 4.500 mots et au cas où vous êtes paresseux comme moi, voici quelques-uns de mes points préférés de l'article :

1. "Ma philosophie des RP se résume en six mots : être excellent, être partout, être réel."

2. La première fois que j'ai entendu le terme céWebrités. astucieux. Concernant ces céWebrités, "ces succès du jour au lendemain sont le fruit de 10 ans de travail.".

3. "Soyez la marque…vous devez aimer votre marque et être inspiré par la mission de votre marque afin d'espérer à attirer la presse."

4. "Soyez partout…tous les soirs je sortirais pour rencontrer des gens de l'industrie de l'internet…alors que d'autres gens rentreraient chez leurs familles, je sortirais et me ferais une famille."

5. "Votre travail est de transférer l'enthousiasme que vous ressentez pour votre marque à toutes les personnes que vous rencontrez."

6. "Payez toujours la note — toujours…tout le monde se rappelle qui a payé la note".

7. "Fixez comme objectif de créer des relations sérieuses avec un petit nombre de personnes et non pas de courir partout pour essayer à échanger des cartes de visite avec le plus de personnes possible."

8. "Soyez un être humain. La meilleure façon de réussir les RP n'est pas de vendre quelqu'un sur votre société ou produit — c'est d'être un être humain. Les journalistes détestent d'être ciblés…les journalistes et les blogueurs sont, en fait, des humains."

9. "Avant un rendez-vous avec un journaliste, c'est à vous (en tant que PDG) de lire en entier ses cinq derniers articles…"

10. "Votre travail en tant que PDG/fondateur est de créer des relations directes, honnêtes et personnelles avec les journalistes."

11. "Attachez votre marque à un mouvement."

12. "Les RP sont, par définition, un reflet de ce que vous avez fait. Lorsqu'une startup a du succès, ce n'est pas l'effet d'une seule chose, il s'agit généralement de nombreuses choses qui marchent ensemble.”

Je résumerais le conseil et en modifierais les 6 mots en : Etre excellent, être passionné, être humain. Quelle est votre version à 6 mots ?

L’article qui précède est la traduction de l’article «Startup PR : tips for getting published without a PR firm» de Dharmesh Shah. La traduction et la publication sont autorisées par l’auteur: retrouvez régulièrement sur notre blog les articles de Dharmesh Shah sur onstartups.com

Dharmesh Shah est diplômé dans un premier temps de l’université de l’Alabama en informatique, et d’un Master Spécialisé du MIT, en innovation et leadership. Passionné de programmation et d’entreprenariat, il a par ailleurs créé plusieurs sociétés, dont la dernière, Hubspot, permet de créer et d’optimiser un site internet et son marketing. Vous retrouverez ici une sélection d'articles de son site d’actualité de l’entreprenariat high-tech.

 

 


Older posts: 1 ... 127 128 129 130 131 ... 143