author Publié par Besse Fri, 18 Jul 2008 09:17:00 GMT

Avenue A Razorfish (filiale de Microsoft, agence internationale de création et de promotion de sites Internet) publie son rapport sur les perspectives du monde numérique en 2008. Le but du rapport est d’aider les clients de la filiale à comprendre le comportement des consommateurs dans la sphère numérique. Le rapport couvre des sujets tels que les frais publicitaires, l’usage de l’Internet mobile, le marketing et l’influence sociale, la recherche Internet, et le ciblage comportemental. Voici quelques morceaux de choix issus du rapport :

• Les applications verticales et les recherches payantes sur Internet sont les plus grands bénéficiaires de l’augmentation des dépenses. Les applications verticales sont passées de 37% de parts des dépenses en 2006 à 39% en 2007. Les publicitaires montrent un désir croissant de travailler avec un éventail plus élargi de partenaires, comme le prouve le nombre de plus en plus élevé de sites utilisés par notre agence en 2007. La majorité de ces expansions se sont produites en faveur d’applications verticales.

• Dans un mauvais contexte économique, les canaux marketing, dont on peut le mieux mesurer la pertinence, seront les moins affectés par les réductions budgétaires. Cela est clairement de bon augure pour les agences de publicité en ligne par rapport à d’autres canaux. Cependant il y aura un impact, même dans le plus grand des canaux numériques, la recherche marketing. La recherche sur Internet est devenue un puissant outil pour les clients, et dans une phase de récession, les consommateurs chercheront, feront les magasins et achèteront moins fréquemment.

• Il y a à peine quelques années, la page d’accueil d’un site Internet était la plus importante. On ne peut cependant pas en dire autant aujourd’hui. La pertinence de la page d’accueil en tant que média est sur le déclin. Les recherches sur le Net, les réseaux sociaux, les blogs, les flux RSS (parmi un tas d’autres sources en ligne) conduisent de plus en plus d’utilisateurs à utiliser un nombre croissant d’applications. Dorénavant, la majorité des consommateurs court-circuite complètement la page d’accueil d’un site.

• Chaque page est aujourd’hui une page d’accueil, chacune d’elle aura une portée plus profonde, une plus longue durée de vie, et la capacité à attirer une audience plus importance que jamais. Pour tirer profit de cette nouvelle situation, assurez vous que chaque page ait un schéma de navigation clair et solide et un contenu bien mis en valeur. Et n’oubliez pas l’importance de l’affichage publicitaire sur la page d’accueil (des rectangles de 300x25 et des bandeaux de 728x90). Souvenez-vous, toute page peut être accessible de toutes les façons possibles et dans n’importe quel ordre, vous ne pouvez plus contrôler la circulation des utilisateurs.

• Alors que les utilisateurs veulent acquérir un PC ou une console de jeux pouvant répondre à tous leurs besoins, on observe de plus en plus de consommateurs désirant posséder plusieurs appareils, même quand ceux-ci ont des fonctionnalités identiques. Une Nintendo Wii pour le côté fantasque et lucratif et une XBOX 360 pour la compétition par exemple. Un ordinateur portable pour gérer les affaires de la vie courante et un autre plein d’autocollants pour les jeux. Un beau téléphone pour les emails et un téléphone à clapet pour les week-ends. On trouve des consommateurs réticents à l’idée d’acheter des produits « tout-en-un » alors qu’en même temps ils désirent se procurer des appareils pour répondre à des besoins très précis dans leur vie quotidienne : « nous avons acheté à mon beau-père un IPhone spécialement pour qu’il puisse recevoir ses emails. Rien d’autre ne semblait marcher. »

• Les consommateurs ne voient plus Internet comme quelque chose de distinctement différent du monde « non connecté», et ils attendent des transitions intégrées. Toute activité importante d’un consommateur a des composants en ligne et hors-ligne, chacun contribuant à l’expérience globale. La raison ? C’est parce que finalement le monde sur la toile devient plus social, et par conséquent, plus proche du monde hors-ligne.

• Dans les médias sociaux, les marketers ont besoin de comprendre à quel point leur marque est liée avec les points passionnels de leurs consommateurs. Mais en fin de compte, ils doivent faire en sorte que les consommateurs puissent s’exprimer sur leur connexion à la marque. Dans la plupart des cas, les marques peuvent dessiner à la main le tableau d’une campagne publicitaire, mais la personnalisation du contenu et le dialogue autour de la campagne est dû au consommateur.

Le rapport regorge d’informations utiles et de réflexions qui changeront des milliers de présentations PowerPoint. Le fond est tellement bon que je suis surpris qu’Avenue A m’ait laissé poster la totalité du rapport, vous pouvez donc le télécharger ici avant qu’ils ne changent d’avis. La personne qui a dirigé la réalisation du rapport est Jeff Lanctot, et vient de créer un blog sur lequel il vaut la peine d’aller jeter un coup d’œil.

L’article qui précède est la traduction de l’article Avenue A Razorfish 2008 Digital Outlook Report. La traduction et publication sont autorisées par l’auteur: retrouvez régulièrement sur notre blog les articles de Guy Kawasaki.

Guy Kawasaki est Directeur de Garage Technology Ventures, une société de capital-risque qui investit tôt dans les sociétés. Guy est également éditorialiste pour Entrepreneur Magazine. Auparavant, Guy avait le titre d’Apple Fellow chez Apple Computer, Inc. Guy est l’auteur de huit livres, incluant L’art de se Lancer, Rules for Revolutionaries, How to Drive Your Competition Crazy, Selling the Dream, and The Macintosh Way. Guy possède un BA de l’Université de Stanford et un MBA de l’UCLA, ainsi qu’un Doctorat honorifique du Babson College.